À force d’expérimentations, ma recherche plastique s’est ordonnée sous forme de compilation de sujets et de systèmes d’assemblages. Bloquer la frontière entre le passé et le présent, l’homme et le naturel, le biomorphisme et le géométrique, le paysage et l’anatomie, afin de redéfinir notre vision du monde ou du moins d’en proposer une.

La question de l’ambivalence du rapport de notre espèce à son environnement est abordée dans mon travail à travers différents sujets tels que la somatisation, la puissance des anciennes civilisations, l’anatomie, l’existence du domaine quantique et l’énergie radioactive. Je considère qu’aborder ces sujets d’actualités nous incite à questionner notre relation à l’environnement. Ces sujets nous
renvoient à la fois à la conscience que l’on a de nous mêmes et à celle que l’on a de notre milieu.
C’est au moyen de diverses représentations plastiques que je
compose et articule ces idées dans différents types d’assemblages.

Autant dans les sculptures que dans les dessins, les idées connectées en tant qu’assemblages interfèrent les unes avec les autres de manière physique, métaphorique, et formelle. C’est la discussion des divers éléments qui existent au sein de mes pièces qui permet la mise en route de mécanismes plastiques donnant accès aux différents sens et niveaux de lecture.

Des fragments sélectionnés du monde subissent des déplacements et des déconnexions. Cela crée un basculement vers une dimension imaginaire qui vient révéler un nouvel état de la réalité.
















Copyright 2019 ©
Jonathan Bablon
Mentions légales
Partenaires
Site map

Propulsed by p-lacroix